Logo de l'accueil

Fruit de la Vigne – St Rémi

– Lettre de l'Évêque –
Un beau projet !

Photo de l'Archevêque de Bordeaux

Dans Bordeaux, une église qui célèbre le Fruit de la Vigne et du travail de l’homme

La ville de Bordeaux connaît une période de grande métamorphose. Les quartiers changent et se développent. Notre Eglise diocésaine se doit d’accompagner son évolution en particulier dans les secteurs qui connaissent une forte croissance démographique.

Le nouveau quartier des Bassins à Flots en fait partie. C’est pourquoi nous avons décidé d’entreprendre, avec l’accord de la ville de Bordeaux qui en est la propriétaire, la rénovation de l’église St Rémi de Bacalan qui a désormais vocation à accueillir de nombreuses nouvelles familles.

La Cité du Vin, proche de cette église, nous rappelle que notre diocèse vit au rythme de la vigne. L’idée nous est alors venue de restaurer St Rémi autour de la symbolique biblique de la vigne et du vin. Nous connaissons bien les paroles du Christ au chapitre 15 de St Jean : « Je suis le Cep, vous êtes les sarments et mon Père est le Vigneron. » Elles résonnent d’une manière toute particulière dans notre région. Mais il y a aussi de nombreuses autres références bibliques : de la Grappe d'Escol au signe de Cana, de l’ivresse de Noé à celle de la vie dans l’Esprit de Pentecôte, de la Coupe de l’Alliance au Sang du Christ.

L’église St Rémi est idéalement située pour devenir, si nous nous mettons au travail, au cœur de la ville de Bordeaux, un écrin dans lequel notre diocèse témoigne de sa foi et de la relation de l’humanité à Dieu à travers l’allégorie de la Vigne et du Vin.

Comme l’évangéliste Matthieu nous demande de « travailler à la Vigne du Père », j’invite donc notre Diocèse à venir travailler à l’édification de cette église. Les manières seront multiples : en venant poncer les douelles ou en offrant des barriques usagées, en récoltant des bouchons de lièges ou en participant à une œuvre collective, en vous regroupant autour de « dégustations bibliques » ou en aidant au financement du projet, en invitant vos proches, votre paroisse ou vos associations à nous retrouver ou en prenant du temps individuellement, en portant ce travail dans la prière.

Nous n’oublions pas que St Rémi porte aussi la mémoire du père Michel Favreau, « le saint de Bacalan ». Il sera bien entendu mis aussi à l’honneur dans ce projet.

Par avance, un grand merci à celles et ceux qui répondront à cet appel. L’église St Rémi rénovée sera notre manière de chanter, pour Bordeaux et ses visiteurs, « le chant du bien-aimé à sa vigne. » (Isaïe 5, 1)

Bordeaux, le 22 octobre 2017

+ Jean-Pierre Ricard
Archevêque de Bordeaux